ALNIF : Des militants condamnés pour l’exemple !

Au Maroc, on achève bien les militants amazighs. Le tribunal de Ouarzazat a condamné, jeudi 3 juillet 2014, trois militants arrêtés lors des manifestations organisées le 16 mai 2014 à Messissi dans la région d’Alnif (province de Tinghir) à trois ans de prison ferme chacun.

Activité culturelle à l'entrée de Ighrem d'Alnif

Activité culturelle à l’entrée de Ighrem d’Alnif

Ali Ben Yidir, Hasan Hamouni et Hmad Ben Yidir ont été arrêtés lors d’une intervention des forces de répression pour disperser des manifestations sociales organisées par les habitants de plusieurs villages d’Alnif qui dénonçaient la marginalisation de la région. Les habitants revendiquent un hôpital, des routes, de l’eau potable, de l’électricité et de la farine de blé d’une meilleure qualité. Tout ce qu’il y a de plus normal dans un pays qui se respecte ! Mais, au « plus beau pays au monde », ces manifestations sociales et pacifiques sont perçues comme une provocation, un acte de rébellion qu’il fallait punir. Ces militants – et avant eux les détenus d’Imider – ont été condamnés pour servir d’exemple. Les habitants que ces militants défendaient vivent dans l’une des régions les plus appauvries du pays, alors que son sous-sol regorge de richesses minières siphonnées par des multinationales et un célèbre holding royal. Les habitants n’ont droit qu’à la poussière, au mépris et à la prison en cas de protestation.

La monarchie ne tolère pas que des habitants manifestent leur colère publiquement contre le mépris des autorités et la marginalisation de la région. Elle tente de canaliser cette colère, de la dissoudre et de corrompre les âmes et les esprits à travers l’organisation de festivals et de « rencontres culturelles » dans toutes les villes de la région. Cette année, toutes les villes de la région auront leurs festivals et les « poètes » locaux seront invités à lire leurs textes et, aussi et surtout, pour crier « Vive le roi ! ». On invitera des chanteurs venus d’Afrique et d’Europe et on leur versera plusieurs millions d’euros, alors que les habitants manquent d’eau potable, de farine de bonne qualité et d’un peu de… considération.

A. Azergui

Publicités
Cet article, publié dans Cause amazighe, Sud-Est, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour ALNIF : Des militants condamnés pour l’exemple !

  1. A reblogué ceci sur The informantet a ajouté:
    ********************
    « La monarchie ne tolère pas que des habitants manifestent leur colère publiquement contre le mépris des autorités et la marginalisation de la région.  »
    Il n’y a pas que la monarchie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s