Bonne nouvelle. Saïd Awragh, militant de la cause amazighe, arrêté depuis début octobre 2014 à l’aéroport de Casablanca, à son retour des Etats-Unis, a été relaxé le 26 novembre pour absence de preuve, après deux mois d’incarcération.

Pour rappel, ce militant avait été déféré jeudi 13 novembre 2014 devant le tribunal d’Imtghren (Errachidia). On lui reprochait d’avoir participé aux altercations sanglantes survenues le 5 mai 2011 entre étudiants amazighs et autres étudiants acquis à l’idéologie arabiste à l’université d’Imtghren.

Awragh-dbebc

Publicités