« L’Iliade et l’odyssée » d’Homère adapté en Tamazight.

Homère, le prince des poètes, est l’auteur de deux incomparables poèmes qui ont traversé l’histoire, « L’Iliade et l’Odyssée ». La première de ces épopées, composée de 15.337 vers, a pour sujet un épisode de la guerre de Troie, la querelle aux conséquences multiples entre Achille et Agamemnon à propos d’une captive, et les différends entre les dieux. La seconde est le roman du retour d’Ulysse dans son île d’Ithaque. Elle est composée de 12.000 vers.

Ces poèmes, qui n’ont pas pris une seule ride, ont été écrits il y’a plus de 3.000 ans en grec ancien et avaient été traduits dans plusieurs langues. Ce livre est l’un des piliers de la littérature et de la civilisation occidentales.

Cette traduction/adaptation de L’Iliade et l’Odyssée d’Homère (780-720 av. J.-C.) en langue Tamazight a pour but de faire connaître cette œuvre majeure de la littérature méditerranéenne, d’autant plus que certains contes contenus dans l’Odyssée sont toujours racontés dans différentes régions d’Afrique du nord. L’histoire d’Ulysse et du cyclope Polyphème est très répandue et avait fait l’objet de plusieurs études depuis le début du siècle passé. Celle de Charybde aussi (le monstre aux six têtes).

Faudra-t-il rappeler que d’après une carte des voyages d’Ulysse établie par plusieurs chercheurs dont Victor Bérard (1864-1931), deux sites visités par Ulysse sont situés en Afrique du nord. Le pays des Lotophages est Djerba et la grotte de Calypso est située à Tinjis (Tanger actuelle).

Cette présence de l’Afrique du nord dans L’Iliade et l’Odyssée révèle l’importance de cette région pour les Grecs dans l’antiquité. Ses habitants (nommés « Les libyens ») avaient des relations commerciales avec les différents peuples des rives nord. « La Libye » est aussi présente dans le livre de l’auteur latin Virgile intitulée « Eneide ».

C’est la lecture et la découverte de ces contes et de ces réalités qui m’ont incité à adapter ce livre en langue Tamazight. Mon but essentiel est de faire connaître cette œuvre.

Aksil Azergui

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s